L'Accouchement Normal

MonAccouchement.com

Que se passe-t-il ??...

             

1. Avant le travail

  • En cours de grossesse, avant d'avoir des contractions, le col est habituellement long. Si la matrice (utérus en langage médical) était considérée comme une bouteille, le col en serait le goulot

  • La longueur de ce goulot va se réduire progressivement au cours du travail (effacement). Le col (goulot) finira même par disparaître. En langage médical, on dira qu'il est totalement effacé.

 

 


Avant le travail, le col est long

  1. Paroi de l'utérus (matrice = "bouteille")

  2. Le col est long (le "goulot" de la "bouteille" est toujours bien présent)

  3. Le vagin 

(figures extraites de J.Lansac et coll., Obstétrique pour le Praticien, SIMEP, Villeurbanne, 1983)

 

2. L'effacement et la dilatation du col : le "travail "

  • C'est la phase la plus longue. Elle se fait grâce aux contractions de la matrice (utérus) qui représentent le véritable moteur de tout le travail. Le col se raccourcit jusqu'à son effacement complet (disparition du goulot de la bouteille).

  • La contraction a pour effet essentiel d'ouvrir l'utérus puis de pousser le bébé vers le bas. 

  • Chez la nullipare (premier accouchement), quand le col est tout à fait effacé (le goulot de la bouteille a disparu), la dilatation commence. Elle se mesure en centimètres. 

  • La dilatation de 1 à 5 cm est souvent assez lente ; le travail s'accélère quand on passe de 5 à 10 cm.

  • La dilatation complète correspond à une ouverture du col de 10 cm.

  • Chez la multipare (plusieurs bébés), l'effacement et la dilatation se font simultanément.

  • C'est le moment de mettre en pratique la technique de préparation choisie pour mieux vivre ce grand moment !!

Le col est complètement effacé

  1. Col effacé  (le goulot de la bouteille a disparu)

  2. Le vagin

Après s'être totalement effacé, le col se dilate jusqu'à 10 cm = la dilatation complète

  1. Le col dilaté 

(figures extraites de J.Lansac et coll., Obstétrique pour le Praticien, SIMEP, Villeurbanne, 1983)

 

3. L 'engagement

  • L' engagement de la tête dans le bassin sera confirmé par le toucher vaginal effectué avec un gant stérile. Le col de l'utérus a atteint son ouverture maximale pour laisser passer la tête de votre bébé. Commence alors sa descente dans le vagin et sa rotation. 

  • Il s' engage (descend) dans le petit bassin. Différentes positions de la tête peuvent se présenter :
    - Positions antérieures, les plus favorables (nez du bébé vers le bas).
    - Positions postérieures, moins favorables car plus lentes à tourner (nez vers le haut).

  • Normalement, pour sortir facilement, le bébé doit avoir le nez vers le bas.

  • De toutes façons, la tête du bébé tournera avec le temps, grâce aux contractions et aux poussées que vous effectuez sur les conseils de l'accoucheuse.

 

4. L'expulsion

  • Quand le bébé sera suffisamment bas (besoin d'aller à la selle), l'accoucheuse préparera le matériel pour l'accouchement. Elle vous fera pousser quelques fois avant de prévenir le gynécologue. Vous serez installée en position gynécologique.

  • Pour expulser la tête, il faudra pousser à chaque contraction. Ne vous inquiétez pas si la tête remonte un peu entre les contractions, c'est normal.

  • La phase d'expulsion dure de 15 à 20 minutes et varie suivant la parité (le nombre d'accouchement) et la position du bébé.

  • Si l'accouchement est trop long pour vous ou le bébé, le gynécologue peut utiliser :
    -les forceps, c'est-à-dire des cuillères qui prolongent les doigts du médecin en guidant la tête du bébé.
    -la ventouse, grâce à un appareil à vide, le médecin fait délicatement adhérer au crâne du bébé une ventouse reliée à une pompe par un tuyau. Elle permet d'attirer doucement l'enfant vers l'extérieur au moment d'une contraction.

    PAS DE PANIQUE , C'EST POUR LE BIEN DE VOTRE BEBE ET LE VÔTRE

  •  Souvent une épisiotomie est réalisée afin d'éviter une déchirure et pour faciliter le passage de votre bébé.

 

5. La délivrance

  • Dernier temps de l'accouchement et qui correspond à l'expulsion du placenta et des membranes. 

  • Ensuite, l'utérus se rétracte, durcit et forme le  "globe de sécurité" = grosse boule au-dessous de l'ombilic.

  • Parfois, si le placenta ne se décolle pas, afin d'éviter de saigner de façon importante, le gynéco le décolle à la main (sous anesthésie).

Une question, une suggestion, une remarque, contactez-moi sur :

veronique@monaccouchement.com

 

Ouvrir MonAccouchement.com

Ouvrir MonAccouchement.com

Entrez votre E-mail pour recevoir notre lettre d'information

Pour imprimer la page, cliquez sur le bouton